Bail de location : paiement à échoir ou à terme échu ?

Lorsqu’il conclut un bail, le bailleur propose normalement deux options pour le paiement du loyer. Par conséquent, le locataire doit choisir entre le paiement à terme échu et le paiement à terme à échoir. Le propriétaire a le pouvoir de préciser chaque disposition d’un bail de location, y compris le “quand” du paiement du loyer. Le locataire peut alors choisir l’option de paiement correspondant à son contrat de location en fonction de ces informations.

Quelle est la date limite ?

Le mode de paiement d’un bien immobilier doit figurer dans le contrat de location. Le propriétaire propose souvent un délai de paiement et un délai de carence.

Le locataire paie le loyer à la fin du mois pour un terme échu, et il paie le loyer au début du mois pour un terme à échoir. Pour ce faire, il faut inclure une date dans le contrat de location. Par exemple, la date du 30 ou du 5 de chaque mois. Le propriétaire a un contrôle total sur la période.

Les propriétaires, dans la plupart des cas, préfèrent la modalité de terme à échoir.. En effet, ceci garantit leur bail.

Les avantages du paiement à échoir

Un terme échu et un terme à échoir varient de quelques points en fonction de leur signification.

  • Les deux périodes sont espacées d’un mois.
  • Le propriétaire est plus confiant avec un paiement à échoir. Le propriétaire reçoit le loyer et un dépôt de garantie dès que le locataire emménage (en échange d’une quittance de loyer).
  • La solvabilité du locataire est prouvée lors d’un paiement à échoir.

Le loyer est un paiement récurrent.

Le loyer est la somme d’argent qu’un locataire doit verser au propriétaire en contrepartie d’un bien, comme une maison ou un appartement. Le propriétaire doit remettre une quittance de loyer après le paiement. Si vous ne savez pas comment procéder, vous pouvez trouver un modèle sur internet.

Le contrat de location précise la date d’échéance, que le locataire doit respecter. Si la date d’échéance est dépassée d’un jour, le propriétaire peut la considérer comme un retard de paiement.

Enfin, il convient de souligner que le loyer ne doit pas nécessairement être payé sur une base mensuelle. Une autre période peut être spécifiée. Nous y reviendrons plus en détail dans la section suivante.

Le délai optimal pour un terme à échoir

Il est tout à fait concevable d’établir un contrat de location avec deux mois ou plus de terme à échoir.

L’ajout d’une modalité de paiement à échoir spécifique est tout à fait réalisable dans n’importe quelle activité locative. Vous pouvez trouver des exemples de contrats en ligne pour vous donner des idées.

Vous pouvez, par exemple, prévoir une période de paiement conditionnelle. Cela indique que si le locataire répond à un certain critère, il doit d’abord effectuer un paiement de loyer de six mois. Après six mois, il pourra payer son loyer sur une base mensuelle.

Il s’agit d’un terme à échoir, mais pour un terme échu, il est possible de laisser un nouveau locataire sans paiement s’accumuler pendant les trois premiers mois d’un bail.

Cependant, il faut être conscient qu’un problème de solvabilité du locataire peut survenir rapidement. Le danger de non-paiement augmente. Après l’expulsion du locataire, votre activité locative risque de perdre de l’argent.

La souscription d’une garantie contre les loyers impayés est la meilleure solution dans ce cas.

Recommander pour vous

Auteur ImmoVilaur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.