Comment fonctionne un système domotique ?

Certains citoyens préfèrent ajouter des systèmes de surveillance, plutôt que de rester chez eux à surveiller la maison en permanence. C’est le meilleur moyen de suivre les mouvements de votre maison.

En effet, les systèmes de sécurité domotique vous permettent de sécuriser efficacement votre maison ou votre appartement grâce à Internet. Découvrez dans cet article les conseils pour une installation optimale de ce dispositif.

Reportez-vous au tarif des opérateurs d’internet pour vous assurer du bon fonctionnement du système de fibre.

Comme pour de nombreuses technologies émergentes, il faut une connexion Internet décente pour ajouter un système de surveillance domotique. Il est donc nécessaire, dans le but de connecter ces différents appareils, de disposer d’une connexion internet haut débit. Pour cela, un choix de forfaits adaptés à vos préférences est proposé par différents opérateurs sur le marché.

Afin de mettre en parallèle les tarifs de la fibre avec ceux des autres fournisseurs d’internet, vous pouvez par exemple rechercher le prix de Free et ainsi choisir l’offre optimale pour votre installation.

Test de débit : un excellent moyen de tester votre la rapidité de votre internet

Il peut arriver que le réseau de données ne réponde pas à vos besoins si vous signez un contrat Internet avec un opérateur.

Vous ne serez pas en mesure de faire ce que vous attendez des performances réelles. Cependant, le dispositif de sécurité domotique a besoin d’une liaison Internet suffisante pour vous fournir une performance optimale.

Le test de vitesse Internet est donc un moyen idéal pour vérifier l’utilisation de la bande passante. Vous connaîtrez également le taux réel de consommation en fonction de ce que le fournisseur d’accès Internet a promis.

Vous pouvez utiliser les offres d’un autre opérateur si la box Internet dont vous disposez ne garantit pas le bon fonctionnement du système domotique.

Composants essentiels des solutions de domotique intelligente

Hubs intelligents

Le hub est le centre de commande de votre écosystème de maison intelligente. C’est la pièce qui connecte vos appareils individuels et les aide à communiquer entre eux.

Applications mobiles connectées

Une application vous donne la possibilité de contrôler ou de surveiller vos appareils intelligents à distance. Il vous suffit de télécharger l’application compagnon du système et de l’associer à votre concentrateur, et le tour est joué. Bien que l’application de chaque produit fonctionne un peu différemment, elle permet généralement de contrôler l’alimentation, d’accéder aux minuteries, etc.

Appareils intelligents

Les appareils intelligents sont les véritables chevaux de bataille d’un système de maison intelligente.

Ce sont les éléments qui exécutent réellement les commandes. Voici quelques exemples des différents types de dispositifs intelligents que vous pouvez ajouter à un système :

  • Contrôle d’accès et gadgets de sécurité : Les dispositifs de contrôle d’accès et de sécurité comprennent les caméras de sécurité, les serrures intelligentes et les détecteurs de mouvement.
  • Appareils ménagers : Presque tous les appareils pourraient faire partie de votre système domotique dans les prochaines années. Les réfrigérateurs, lave-linge, lave-vaisselle et fours intelligents existent déjà. Les petits appareils, comme les cafetières et les mijoteuses connectées, existent aussi depuis un certain temps.
  • Contrôles climatiques : Les services de contrôle du climat sont souvent liés aux systèmes de gestion de l’énergie. Les thermostats intelligents sont l’exemple le plus populaire des contrôleurs climatiques.
  • Gestionnaires de ressources : Les dispositifs intelligents de gestion de l’énergie comprennent les commandes d’arrosage à distance et les dispositifs de surveillance de l’énergie. Les interrupteurs et les barrettes intelligentes entrent également dans cette catégorie.
  • Pièces de divertissement : Le divertissement comprend les téléviseurs intelligents, les haut-parleurs sans fil et les projecteurs de films.
  • Dispositifs de soins de santé : Les systèmes de soins de santé sont un domaine en pleine expansion dans l’industrie de la maison intelligente. Les humidificateurs intelligents et les balances intelligentes en sont deux exemples courants.
  • Commandes d’éclairage : Les commandes d’éclairage nécessitent peu de publicité. Il s’agit de gradateurs, d’ampoules, de rampes d’éclairage et d’interrupteurs.

Par ailleurs, bien qu’ils ne fassent pas techniquement partie du système domotique, votre connexion Internet, votre modem et votre routeur jouent souvent un rôle essentiel. Un plan d’accès à Internet à haut débit garantit une connectivité fluide et des performances fiables entre les appareils compatibles Wi-Fi.

Comment fonctionnent un système domotique :

Le contrôleur principal ou le hub est la partie la plus essentielle de votre système domotique, que vous connectiez un ou plusieurs capteurs dans votre maison. Le contrôleur principal ou le concentrateur est également appelé passerelle et est connecté à votre routeur domestique via le câble Ethernet. Tous les capteurs basés sur l’IdO transmettent ou reçoivent des commandes via le concentrateur centralisé. Le concentrateur reçoit à son tour l’entrée ou communique la sortie au réseau en nuage situé sur Internet.

Grâce à ce type d’architecture, il est possible de communiquer avec le concentrateur centralisé, même à partir de lieux éloignés, par l’intermédiaire de votre smartphone. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’une connexion Internet fiable à l’emplacement du concentrateur et du paquet de données sur votre smartphone qui vous aide à vous connecter au réseau en nuage.

La domotique basée sur l’IoT se compose de plusieurs appareils intelligents pour différentes applications d’éclairage, de sécurité, de divertissement à domicile, etc. Tous ces appareils sont intégrés sur un réseau commun établi par une passerelle et connectés dans un réseau maillé. Tous ces appareils sont intégrés sur un réseau commun établi par une passerelle et connectés dans un réseau maillé. Cela signifie qu’il donne aux utilisateurs la flexibilité de faire fonctionner un capteur en fonction de l’action de l’autre. Par exemple, vous pouvez programmer le déclenchement des lumières du salon dès que le capteur de porte/fenêtre de votre porte principale se déclenche après 19 heures.

Ainsi, tous les capteurs d’un réseau commun peuvent communiquer entre eux via l’unité de commande principale. Comme le montre la figure, certains des capteurs intelligents de la domotique font office de concentrateurs de capteurs. Il s’agit essentiellement de répéteurs de signaux de rebonds qui sont situés à mi-chemin entre l’emplacement de l’installation du concentrateur et les capteurs qui sont à un endroit éloigné. Pour des distances aussi longues, ces concentrateurs de capteurs jouent un rôle important en permettant une transmission facile des signaux aux capteurs qui sont éloignés du contrôleur principal mais plus proches du concentrateur de capteurs. Les concentrateurs de capteurs couramment utilisés dans les systèmes domotiques basés sur l’IdO sont les prises intelligentes.

Étapes de l’installation d’un système domotique classique

  • Connectez-vous à l’alimentation.

La plupart des hubs se connectent par le biais d’un adaptateur secteur ; cependant, certains disposent également de batteries de secours ou de packs de batteries rechargeables à installer.

  • Connectez-vous à Internet.

De nombreux hubs se connectent aux routeurs Internet à l’aide d’un câble Ethernet. Certains se connectent désormais aux routeurs sans fil avec un mot de passe.

  • Téléchargez l’application.

Beaucoup des systèmes les plus récents sont accessibles depuis un smartphone via une application gratuite. Cependant, certains doivent être configurés sur un ordinateur via un programme téléchargeable.

  • Créez un compte.

Le programme ou l’application guidera l’utilisateur à travers un processus de configuration simple pour créer un compte, y compris un mot de passe.

  • Ajoutez des appareils intelligents.

Vous pourrez ajouter des appareils intelligents au concentrateur ou au moniteur central en suivant les instructions simples qui s’affichent à l’écran.

  • Configurer des scènes, des déclencheurs et des programmes.

Une scène est un groupe d’actions qui peuvent être programmées pour se produire à certains moments. Par exemple, une scène de coucher peut inclure l’extinction des lumières et le verrouillage des portes à 22 heures. D’autres scènes peuvent être contrôlées par des déclencheurs ; par exemple, une lumière peut s’allumer lorsqu’un détecteur de mouvement remarque qu’une porte est ouverte.

  • Configurer des alertes.

Des alertes envoyées par texto ou par courriel peuvent être envoyées lorsque certains événements, tels qu’une porte ouverte ou un mouvement, sont détectés.

Share Post:

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.