Vente : Comment estimer le prix d’un bien immobilier ?

La vente d’un bien immobilier est un processus qui nécessite une certaine expertise. Non seulement vous devez trouver les bonnes plateformes pour publier vos annonces, mais vous devez également fixer le bon prix pour votre bien. Le succès de la vente en dépend.

Faire estimer sa maison est le meilleur moyen de vendre sans subir de dommages. En effet, il n’est pas judicieux de se fier uniquement au prix du marché. Et pour cause : votre propriété peut présenter certaines caractéristiques susceptibles d’augmenter ou de diminuer sa valeur. La question est la suivante : comment évaluer correctement votre maison ? Voici les bonnes choses que vous devriez savoir à ce sujet.

L’importance d’une bonne évaluation de maison

Pourquoi est-il si important de faire évaluer sa maison ? C’est en effet un processus long et coûteux si vous vous adressez à un expert. N’y a-t-il aucun moyen de l’éviter ? La réponse est non ! Le diagnostic immobilier est non seulement obligatoire, mais il présente également certains avantages.

Trouver le bon prix pour vendre rapidement

Tout d’abord, cette étape a un impact sur la rapidité des transactions. Rien ne rebute plus les acheteurs potentiels qu’un bien qui se vend à un prix trop élevé. Et vous ne pouvez pas vendre votre maison au risque de perdre votre chemise.

Pour attirer plus d’acheteurs

Une évaluation immobilière rassure également les acheteurs. C’est la preuve qu’aucun vice caché ne viendra mettre en péril leur confort s’ils décident d’investir dans votre bien. En effet, le diagnostic est une technique pour non seulement mettre en valeur un bien, mais aussi pour trouver les éventuels travaux qui pourront être déduits du prix de vente final.

L’expertise immobilière : une étape obligatoire

Dans le cadre d’une vente immobilière, et même d’une location, le diagnostic immobilier est obligatoire. L’objectif est de protéger les acheteurs des différents abus des propriétaires. L’établissement de l’estimation doit être mentionné dans les annonces. Si cela n’a pas encore été fait, l’annonce mentionne “diagnostic en cours”.

L’estimation en cas de donation ou d’héritage c’est aussi obligatoire

L’expertise immobilière n’est pas seulement nécessaire dans le cadre d’une transaction immobilière. Elle est également utile dans le cas d’une donation ou d’un héritage, voire d’un divorce. L’objectif est toujours de protéger toutes les parties impliquées dans le contrat d’achat, mais aussi de garantir la bonne évaluation fiscale du bien.

Comment faire une estimation de bien immobilier ?

Pour trouver le bon prix , il existe différentes évaluations immobilières. Voici quelques-unes d’entre elles.

Le DPE est incontournable.

Le DPE ou diagnostic immobilier est le plus connu de tous. Il consiste à faire la lumière sur l’efficacité énergétique de la maison. Il va grandement influencer le prix de vente d’un bien immobilier. Les maisons écologiques sont vendues à des prix plus élevés. Cependant, en raison de leur confort et de leur modernité, elles attirent de plus en plus d’acheteurs.

Le diagnostic plomb

Outre le DPE, il existe cependant plusieurs diagnostics, dont le diagnostic plomb. Certains biens, notamment les plus anciens, présentent une forte contamination par le plomb. Cela peut réduire leur valeur. En effet, il sera nécessaire de faire des travaux de rénovation pour mettre le bien aux normes.

Le diagnostic gaz.

Une forte exposition au gaz peut également affecter le prix de vente d’un bien immobilier. Un appareil spécial est nécessaire pour effectuer cette évaluation.

Le diagnostic amiante

L’amiante est présente dans les biens anciens ou dans les bâtiments neufs avec des zones sombres. Elle représente un danger pour les futurs propriétaires du bien. Une évaluation à ce sujet est donc obligatoire avant une cession.

Le diagnostic insectes et moisissures

Enfin, il y a le diagnostic des insectes et moisissures. Pour ce type d’évaluation, il est nécessaire de passer en revue chaque centimètre carré du bien. En effet, les insectes et les champignons peuvent aussi se cacher dans les bois ou sur le toit. Le coût des travaux d’assainissement pour s’en débarrasser doit être déduit du prix de vente du bien, afin de ne pas léser les futurs acheteurs.

L’environnement de votre maison : un détail qui peut faire la différence

En plus de ces caractéristiques techniques du bien, l’environnement du bien doit également être pris en compte pour trouver un prix convenable au mètre carré. Voici quelques détails de cette estimation.

 

Une communauté à la mode

La valeur d’une bulle immobilière varie d’une communauté à l’autre. Selon la période de l’année, certaines communautés sont plus attractives que d’autres. Cela peut augmenter le prix de votre propriété. En revanche, si votre maison ou votre appartement est situé dans une zone moins recherchée, sa valeur peut diminuer.

Les agents immobiliers sont très probablement en mesure de vous informer de la tendance actuelle. Vous pouvez également faire des recherches sur Internet si nécessaire. En général, les quartiers du centre-ville sont toujours les plus prisés.

 

Pour votre information, le marché immobilier peut également varier selon les régions. À Paris, par exemple, le prix au m2 peut atteindre 10 000 €, tandis que dans d’autres régions de France, les propriétés se négocient en moyenne entre 2 000 et 8 000 € le m2.

Emplacement

Vous devez également tenir compte de l’emplacement du bien. La proximité des commerces, des établissements de santé, des écoles, des transports en commun, etc. sont autant d’atouts. Ils peuvent avoir un impact sur la valeur marchande de votre appartement ou de votre maison. Mais tout dépend aussi du public que vous visez.

Vendre un bien en copropriété 

Si vous avez un bien en copropriété, les charges doivent faire partie des données à prendre en compte lors d’une évaluation. Si les cotisations annuelles d’un copropriétaire sont très élevées, il est conseillé de baisser encore le prix de vente de votre logement pour convaincre davantage d’acheteurs.

Pour rappel, les charges de copropriété sont fixées par l’assemblée générale et sont basées sur la quote-part de chaque copropriétaire. Elles servent, entre autres, à assurer l’entretien du bien et son bon fonctionnement. Leur gestion est l’apanage des syndicats professionnels ou non professionnels.

 

Comment estimer sa maison soi-même ?

Il est tout à fait possible de faire évaluer sa maison soi-même. Cette méthode présente plusieurs avantages, notamment celui de réduire les coûts liés à la vente de la maison. En outre, l’utilisation de vos propres ressources vous fera gagner du temps dans le processus. Toutefois, pour être sûr de trouver le bon prix pour votre maison, vous devez prêter attention à quelques détails. Concentrez-vous.

Tenez compte des fluctuations de la bulle immobilière.

Par exemple, vous ne devez pas fonder votre décision uniquement sur le prix auquel vous avez acheté la propriété précédemment. La bulle immobilière varie fréquemment. Selon la période de l’année, l’entretien de la propriété, l’emplacement et bien d’autres détails, vous pouvez vendre à profit ou vendre le prix au pied carré de votre propriété en dessous de sa valeur.

À l’automne, les prix de l’immobilier peuvent être plus rentables pour les acheteurs. Si vous inscrivez votre propriété vers la fin de l’année, vous pourriez avoir une transaction réussie en avril ou en juin. Cela correspond tout à fait à la tendance du marché.

Pour vendre au meilleur prix ou même profiter de l’augmentation de la valeur du marché, vendre au printemps peut également être une bonne idée. C’est la période de l’année où les prix ont tendance à augmenter.

Gardez les choses en perspective

Vous n’avez pas besoin d’être sentimental pour valoriser votre bien. Bien sûr, vous avez des souvenirs et votre propriété a une certaine valeur sentimentale. Mais cela n’a aucune importance lorsqu’il s’agit d’évaluer un bien. Vous devez savoir comment compenser la différence.

Vous devriez retirer ces objets décoratifs également pour les visites touristiques, afin de persuader davantage les touristes. Tant de souvenirs intimes, de nombreuses photos de famille, etc., ne conviennent pas à un look chic et neutre.

Prenez une autre communauté et une autre propriété dans le même style.

C’est aussi une bonne idée d’explorer d’autres propriétés du même design et de la même région et de se faire une meilleure idée de la valeur future de votre propriété lors de la vente aux enchères. C’est une méthode que les courtiers immobiliers utilisent fréquemment pour découvrir la bonne affaire pour leurs maisons.

Au moment de choisir une propriété à visiter, tous les détails comptent : le nombre de pièces, la superficie totale, les commodités, etc. Selon que le vôtre a moins de travaux ou qu’il est mieux situé, vous pouvez ajuster le prix en conséquence.

Consultez les annonces immobilières en ligne

Une autre façon d’estimer la valeur de votre appartement ou de votre maison serait de consulter les annonces immobilières en ligne. Elles contiennent toutes les informations dont vous avez besoin pour fixer un prix approximatif pour votre bien. Outre les photos, il y a aussi la superficie en pieds carrés, l’emplacement, l’année de construction, etc.

Les annonces immobilières en ligne peuvent être publiées par un agent ou par les propriétaires directement. Dans le premier cas, vous devez faire attention aux frais de courtage qui peuvent augmenter le prix proposé. Vous devez vous fier au prix de vente net”. Les frais de courtage varient d’un agent inscripteur à l’autre.

Quels sont les avantages de votre propriété ?

Comme indiqué précédemment, le prix au m2 n’est pas toujours le même d’un bien à l’autre. Tout dépend des caractéristiques de votre propriété. Si votre bien présente plus d’avantages que les autres biens du même types disponibles sur le marché, notamment dans votre région, vous pouvez le proposer à un prix plus élevé. Par exemple, un DPE positif peut affecter le juste prix de votre bien. Cela peut également être le cas s’il n’y a pas de rénovations en cours.

Pour vous assurer de vendre à un bon prix, prenez le temps de lister tous les points positifs de votre bien. Il peut s’agir des résultats du diagnostic immobilier ou de la localisation de votre bien. Toutes ces informations doivent figurer dans votre annonce immobilière. Sachez que même l’année de construction peut avoir un impact sur le prix.

 

Faut-il faire des rénovations ?

Il est évident que la présence de travaux à effectuer pour mettre le bien aux normes actuelles peut avoir un impact sur le prix de votre maison ou de votre appartement. La loi oblige les propriétaires à déduire le coût de ces travaux du prix de vente global du bien. Même si les maisons avec des travaux en cours sont plus modestes, elles n’attirent guère les acheteurs potentiels. Et pour cause, car cela signifie beaucoup de responsabilités et des années de désagréments. De plus, faire face à ces travaux n’est pas à la portée de tous. Par conséquent, pour vendre à un bon prix et rapidement, réalisez les travaux avant de proposer votre bien.

Cependant, le moyen le plus sûr de trouver le bon prix pour votre maison est encore de faire appel à un professionnel. En ligne, vous avez plusieurs possibilités à cet égard.

Comment calculer la valeur marchande d’un bien immobilier ?

La valeur marchande est le prix de vente réel d’un bien immobilier. Elle est calculée par M2. Il est nécessaire de prendre en compte la pièce à vivre du bien si l’on s’appuie sur la loi Carrez. Il faut donc déduire les escaliers, les rangements et les différentes équipes de la maison.

Comme nous l’avons dit plus haut, la valeur vénale d’un bien immobilier sera fonction de son emplacement, de ses différentes caractéristiques et de sa conformité aux normes en vigueur. Mais les éventuels revenus offerts par le bien peuvent également être pris en compte. C’est le cas, par exemple, pour les locaux, les magasins ou les investissements locatifs professionnels ou industriels.

Considérer une certaine marge lors du calcul du PV

Bien évidemment, comme dans toute transaction, les acheteurs seront tentés de négocier le prix proposé. Aussi, pour ne pas avoir de préjugés, nous vous recommandons de prendre une certaine marge lors du calcul du prix de vente de votre bien.

Pour vous aider dans l’estimation de votre bien, vous avez quelques bases de données en ligne.

Enfin, pour gagner du temps dans l’estimation de votre bien à vendre, vous pouvez également vous appuyer sur des plateformes dédiées. Pour ce faire, il vous suffit de remplir un formulaire. La démarche sera gratuite et rapide.

Faites appel à un professionnel pour estimer votre bien.

 

Les avantages

Un professionnel possède non seulement l’expérience, mais aussi l’équipement nécessaire pour effectuer le diagnostic. De plus, rien ne vaut le rapport officiel d’un expert pour rassurer les acheteurs potentiels. Sans compter qu’il vous fera gagner du temps dans la préparation de la vente.

Les inconvénients

Cependant, un professionnel vous demandera une commission pour ses services. Les frais peuvent varier d’un prestataire de services à l’autre. Mais dans tous les cas, il s’agit d’une dépense supplémentaire que vous devez prendre en compte lors de la souscription de votre prêt immobilier.

Par ailleurs, le métier de diagnostiqueur immobilier s’est beaucoup démocratisé ces dernières années. Faire le bon choix n’est pas chose aisée. Pourtant, la réussite de votre démarche en dépend.

Comment trouver le bon prestataire de services ?

Pour trouver le meilleur prestataire, vous pouvez vous fier aux comparatifs en ligne. Ce faisant, recherchez les années d’expérience et la réputation des évaluateurs. Un conseil : les sociétés d’évaluation immobilière sont plus intéressantes que les prestataires indépendants.

Share Post:

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *